Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
32 € Format papier
24 € Format ePub
24 € Format PDF
Télécharger

 Assurance sociale et assurance maladie aux États-Unis : principes et paradoxes


THEODORE R. MARMOR * Professeur émérite en politique et en gestion publiques, Université de Yale. Contact : theodore.marmor@yale.edu. L'auteur remercie Joseph White pour son aide précieuse dans la rédaction de cet article et Kieke Okma pour sa relecture attentive. Bien entendu, il est seul responsable de la version publiée. Copyright : journal title : Journal of Health Politics, Policy and Law ; journal volume/issue : 43:6 ; publication year : 2018 ; article title : « Social Insurance and American Health Care: Principles and Paradoxes » ; article author : Theodore R. Marmor ; full page range of article : 1013-10.

L'assurance sociale, à l'instar de l'assurance commerciale, a pour objectif de fournir une protection contre les risques financiers. Aux États-Unis, le système Medicare et les programmes de la Social Security Administration (Administration de la Sécurité sociale) dédiés aux pensions de retraite, aux prestations d'invalidité, à l'assurance des accidents du travail et à l'assurance vie des travailleurs sont devenus des éléments essentiels de la politique publique nationale, représentant plus de 41 % du budget fédéral. Pourtant, leur centralité fiscale ne repose en rien sur une compréhension de ce qui rend « sociale » l'assurance sociale – ou des raisons qui expliquent pourquoi celle-ci est si importante pour la vie politique étatsunienne. Cet article cherche à clarifier les différences fondamentales qui existent entre assurance sociale et assurance commerciale et s'attarde sur les justifications conceptuelles et les caractéristiques opérationnelles distinctives des programmes d'assurance sociale des États-Unis.

Comment la santé devrait-elle être financée aux États-Unis ? Dans les années 1930, aux débuts de l'État-providence état-sunien, les partisans d'une couverture plus égalitaire et plus adéquate auraient répondu : « par l'assurance sociale ». Dans le contexte de la Grande Dépression, le président Roosevelt a reconnu la nécessité d'apporter une « aide financière » immédiate aux familles, la pauvreté constituant un préalable à l'éligibilité. Mais sa meilleure ligne de défense en faveur d'un rôle accru de la politique sociale étatsunienne était basée sur les principes de l'assurance sociale. Le concept avait reçu une attention croissante aux États-Unis au cours des décennies ayant conduit au New Deal (Rubinow, 1913 ; Marmor et al., 2013). Au milieu des années 1960, deux des principaux architectes de Medicare – Wilbur Cohen, qui a occupé le…