Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
32 € Format papier
24 € Format ePub
24 € Format PDF
Télécharger

 Une banque centrale pour le changement climatique ?


Christian PFISTER ** Chargé de cours, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Sciences Po.Contact : christian.pfister@sciencespo.fr.Les auteurs s'expriment en leur nom personnel. Leurs propos n'engagent pas l'Institut Jacques Delors, l'IRIS, l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ou Sciences Po.
Natacha VALLA ** Doyenne, École du management et de l'innovation, Sciences Po. Contact : Natacha.Valla@alumni.eui.eu.

Face à des signes de plus en plus clairs de réchauffement climatique, un processus irréversible, fixer un prix social du carbone au niveau mondial et mettre au point des instruments de mesure appropriés au niveau microéconomique constituent les priorités actuelles. Les banques centrales, comme les autres preneurs de décision en matière de politique économique, ont un rôle à jouer et doivent donc prendre en compte les risques climatiques lorsqu'elles définissent leur stratégie, mènent leurs politiques et mettent leurs décisions en œuvre. Dans cette démarche, elles peuvent s'appuyer sur les forces de marché. À ce stade, cela semble nécessiter des ajustements limités à leur cadre de politique monétaire, plutôt que des changements d'envergure. Cependant, les risques liés au changement climatique prendront forcément une importance croissante dans la conduite des politiques de stabilité financière au cours des prochaines années.

Dans la conférence prononcée lors de sa réception du Prix de sciences économiques de la Banque de Suède à la mémoire d'Alfred Nobel, William Nordhaus caractérise le changement climatique comme le défi ultime posé à l'économie (Nordhaus, 2019). Ainsi qu'il l'explique, l'économie du changement climatique est à la croisée de celles des externalités de la croissance, des évolutions technologiques et de la modélisation. En outre, le changement climatique représente une externalité de nature mondiale et en tant que tel est rétif au contrôle à la fois des marchés et des pouvoirs publics nationaux.Inscrivant notre démarche dans cette foulée, nous consacrons une première partie de cet article à placer la question du changement climatique dans les débats sur les politiques publiques et montrons que la nécessité d'une politique publique en la…