Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
32 € Format papier
24 € Format ePub
24 € Format PDF
Télécharger

 La restructuration des dettes souveraines : savoir naviguer en des eaux agitées


Pierre CAILLETEAU * Associé gérant, conseil aux gouvernements, Lazard. Contact : thomas.lambert@lazard.fr.
Thomas LAMBERT * Associé gérant, conseil aux gouvernements, Lazard. Contact : thomas.lambert@lazard.fr.

Avec la pandémie de Covid-19, les dettes publiques vont atteindre des niveaux sans précédent dans le monde, et de nombreux pays éprouvent déjà des difficultés à faire face à leurs échéances. L'avenir de nos sociétés dépendra de la capacité des gouvernements à supporter de tels niveaux d'endettement ou, le cas échéant, à penser les stratégies appropriées pour les réduire. Les États sont en réalité inégaux devant de la dette, certains d'entre eux pouvant parfaitement supporter une dette pesant près de deux fois le PIB lorsque d'autres sont acculés au défaut avec des ratios d'endettement nettement moindres. L'action des banques centrales joue un très grand rôle pour expliquer ce phénomène. Pour mesurer les risques de crise de la dette, d'autres indicateurs sont donc plus pertinents qu'une simple mesure du stock rapporté au PIB. La capacité à refinancer la dette et le poids de la charge d'intérêt dans le budget sont des indicateurs clés. Lorsqu'une restructuration de la dette devient inéluctable, les pays en développement sont confrontés à un paysage nouveau dans lequel les acteurs traditionnels – comme le Club de Paris – ne jouent plus le premier rôle. Il convient donc de réfléchir à des initiatives permettant de recréer un cadre international efficace favorisant des processus de restructuration ordonnés.

La pandémie de Covid-19 remet la question de la soutenabilité des dettes publiques au premier plan. Le montant de la dette publique, déjà élevé dans de nombreux pays avant que la crise n'éclate, a été propulsé à des niveaux records, inconnus, y compris en période de guerre. L'avenir de nos sociétés dépendra de la capacité des gouvernements à supporter de tels niveaux d'endettement ou, le cas échéant, à penser les stratégies appropriées pour les réduire.S'appuyant sur l'expérience acquise par Lazard en conseil souverain depuis un demi-siècle, cet article dresse plusieurs constats majeurs et les accompagne de recommandations spécifiques :on observe une grande disparité des niveaux de dette publique selon les pays, témoignant de l'inégalité des pays face à la dette ;les gouvernements en situation de difficultés financières font face à des…